Association Kotatsu

Iaido

La pratique du sabre japonais

Le Seitei Iai

ZNKR Seitei Iaï: les kata fédéraux

Le ZNKR Seitei Iaï est une suite de kata (ou formes) représentatifs de diverses écoles de sabres. Le Seitei Iaï se compose de 12 kata : 4 premières techniques à partir d’une posture à genou soit en seiza (deux genoux au sol), soit en iaï-hiza (un seul genou au sol), et 8 autres techniques pratiquées à partir de la posture tachi-iaï (debout).
Le Seitei Iaï offre aux pratiquants de Kendō et à tous les autres débutants un aperçu des techniques de Iaidō. Le Seitei Iaï est donc utilisé comme une première étape dans l’enseignement du Iaïdō, celui-ci préparant l'enseignement des kata d’école, qui pour nous est l'école MUSO SHINDEN RYU.
Le Seitei Iaï sert également de base pour les passages de grades fédéraux, les seuls reconnus par l’International Kendo Fédération (IKF) et les ministères nationaux appropriés, comme Jeunesse et Sports en France.

Le développement des kata Seitei Iaï: quelques repères historiques

Les kata Seitei Iaï ont été développés à partir du milieu des années 1960 sous l’impulsion du ZNKR (Zen Nippon Kendo Remmei) avec un double objectif.
D’une part, le Kendō (littéralement « voie du sabre ») moderne, ou Shinai Kendō, s’affirme dans l’après-guerre d’abord comme un sport. Le Shinai, une arme très légère, composée de baguettes de bambou permet des techniques et des combinaisons impossibles avec un vrai sabre.
De nombreux maîtres souhaitent proposer à leurs élèves une pratique plus classique, avec un sabre, sans pour autant s’engager dans les techniques d’une école en particulier.
D’autre part, la diversité des écoles de sabre ne permet pas une approche homogène pour juger de l’attribution de rang (ou dan) ainsi que des licences d’enseignement en Iaïdō.
En 1966, sous l’égide du ZNKR, un premier comité sous la direction de Ōtani Kazuo se charge tout d’abord de préciser les techniques de bases communes aux différentes écoles de Iaïdō. Le comité met en valeurs 5 techniques fondamentales :


En 1967, un sous-comité se réunit composé de 6 des 7 membres de la précédente commission. Ce sous-comité définit plus précisément 7 kata pour servir de standard à la fédération Japonaise de kendo (ZNKR). Les écoles musō Jikiden Eishin ryū, musō Shinden ryū et Hoki ryū étaient représentés.
Un deuxième comité en 1977 ajoute 3 nouveaux kata en réponse à des critiques sur l’insuffisance des 7 premiers kata à fournir une formation équilibrée. En plus des écoles déjà citées, un représentant de l’école Tamiya ryū est également associé à la commission. Ces kata furent incorporés officiellement en 1980. Enfin, 2 kata supplémentaires furent ajoutés au corpus en 2001.
Depuis leur définition, les kata sont restés stables bien que des évolutions n’ont pas manqué d’être introduites au file du temps. Bien que mineures, ces modifications, dans une discipline où ses pratiquants ont pour idéal, si ce n’est pour but, la perfection, sont toujours l’occasion de débats.

Les Katas

Mae devant, en avant
後ろ Ushiro arrière, en arrière
受け流し Ukenagashi Recevoir le flux
柄当て Tsuka-ate Frappe avec tsuka
袈裟切り Kesagiri Coupe en Kesa
諸手突き Morote-tsuki Pique à deux mains
三方切り Sanpōgiri Coupe dans les trois directions
顔面当て Gamen-ate Frappe en plein visage
添え手突き Soete-tsuki Pique avec main sur le sabre
四方切り Shihōgiri Coupe dans les quatre directions
総切 Sōgiri Coupes enchaînées
抜き打ち Nukiuchi Dégainer couper

Plus en détails...

Les autres Clubs

Contacts

Liens Pratiques

Mentions légales